C’est un constat, la montagne aujourd’hui ne pourra plus être la montagne d’hier.

  • Follow Me on Pinterest
  • SumoMe
  • Follow Me on Pinterest

 

Le Développement touristique peut il être dissocié de l'urbanisation de ces 50 dernières années ? Tout l'arc Alpin est concerné, la nature de chaque site est bercée avec les préceptes architecturaux de ces dernières décennies. Pour les Arcs après la construction du Bâtiment des 3 Arcs et de l'Hôtel des Voyageurs en 1968, les architectes dans la ligne avancée par Charlotte Perriand, construirons des immeubles habillés de mélèzes de nos régions, en les couchant dans la pente par respect pour l'environnement, dans une forêt de résineux entre les myrtilles, les framboises, les cêpes et les chanterelles. Les stations d'Arc 1600 et 1800 seront d'ailleurs inscrites au label du xxème Siècle à partir du 10 mars 2003.

On recherche aujourd'hui l'équilibre entre le plan neige datant des années 70 qui permettra à des contrées défavorisées de se développer avec l'essor du ski et les espaces pastoraux ou l'agriculture restera la voie de ressources.

Un très intéressant sujet sur la vie pastorale et des stations de sports d'hiver et d'été, est à découvrir ou à redécouvrir sur la la Télévison Suisse Romande « les mythes alpins » http://archives.tsr.ch/player/civilisation-alpessuisses émission du 24 octobre 1993. Ce reportage représente très précisément, notre avenir canalisé par le développement touristique des stations de sports d'hiver. La Montagne d'aujourd'hui n'est plus la Montagne d'hier. Nous ne pouvons renier ce bel édifice qui nous a permis à tous de grandir de ce coté des sommets, le Beaufortin terre agricole d'excellence gardera son identité pastorale et évoluera aussi au rythme des saisons en Tarentaise et en Maurienne.

Nous devrons retenir les enseignement apportés par les Opérations de Rénovation de l'Immobilier de Loisir (ORIL) organisés pendant les années 90. Nous devrons aussi nous appuyer sur les travaux réalisés par l'Association Nationale des Maires de Stations de Montagne (ANMSM ), tirer les leçons, du livre blanc « Quel avenir pour les meublés anciens ? » (Gap le 12/12/2006), de l'étude menée par le Conseil général des Ponts et Chaussées pour le Ministère de l'Ecologie, du développement et de l'aménagement durable «le dysfonctionnement des marchés du logement en zone touristique» (Janvier 2008) ou plus proche encore étudier le rapport « La réhabilitation de l'immobilier de Loisirs en France » de concert entre le Ministère de l'écologie, de l'Energie, du Développement Durables et de la Mer, le Ministère de l'Espace Rural et de l'Aménagement du Territoire, et le secrétariat d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation (Février 2010). Nous devrons aussi nous appuyer sur le dossier immobilier du Syndicat National des Téléphériques de France « Hébergement touristique, état des lieux, pistes de travail ». La liste des études réalisées sur le sujet est longue, il sera peut être intéressant de synthétiser tout cela ?

Certains parlent d'Opération d'Intérêt National. Les Schémas de Cohérences Territoriales doivent devenir « les saintes écritures ». Où se situe l'observatoire de la Montagne dans cette logique ? Pourra-t-on reporter les aides et défiscalisations du neuf vers l'ancien ? Un vaste travail est en court, les mentalités évoluent. Nous devrons continuer à réfléchir, et devrons agir pour, comme ces 50 dernières années, « coller au marché » en ne laissant personne en arrière.

En Août 2012, l'Etat français remettra symboliquement les clés du quartier Bulle, base du 7eme Bataillon de Chasseurs Alpins, à la commune de Bourg Saint Maurice. Dès 2014, le Contrat de Redynamisation de Sites de Défense (CRSD) placera la commune en zone franche. Ne serait ce pas l'excellente occasion de faire de notre territoire le 8ème pôle de compétitivité Savoyard ou encore le 72ème pôle de Compétitivité national ? Le rattachement au pôle pilote de Savoie Technolac, aux énergies renouvelables et aux développement durables ne serait-il pas bénéfique à ce vaste chantier proposé par l'état à la lecture des études et du Grenelle II ?

Les Arcs domaine d'innovation depuis toujours.

«  participer à la vie de la cité, garder sa neutralité, proposer des solutions à vision 2020 ! et plus si affinités ! », c'est ce qu'écrivait Pierre Villeneuve dans les colonnes du Journal la Savoie. C'est encore et toujours l'objectif de l'association Bourg Saint Maurice 2020.

Thomas Di Lorenzo

Président de Bourg Saint Maurice 2020

 

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.