groupe de travail industrie et service – 1ère réunion du groupe –

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest

Compte
rendu

réunion
du groupe de travail chargé par le comité consultatif de réfléchir
au développement de la Commune de Bourg Saint Maurice suite au
départ du 7ème Bataillon de Chasseurs Alpins

Le
17 juin 2009

Le
17 juin
2009, le comité de réflexion composé de Annick Veldman, Hubert
Dutrievoz, Serge Lefeuvre, Frédéric Sansoz et Thomas Di Lorenzo,
s'est réuni Centre Jean Moulin, salle Violette à 20h30.

Chacun
se présente, Annick Veldman à l'origine de l'association le Phare,
présente son activité professionnelle qui consiste à gérer,
depuis la Chal, de nombreuses banques d'images dont celles de la
ville de PARIS, Hubert Dutrievoz est un professionnel du Batiment et
des fluides et avait une société d'une vingtaine de Personnes.
Serge Lefeuvre dirigeait le cabinet d'ingénieur Lefeuvre. Frédéric
Sansoz après des études d'ingénieur est appelé à quitté
prochainement notre vallée. Thomas Di Lorenzo ancien président du
comité de soutien pour le 7eme BCA, co-président des commerçants
d'arc 1800, gère une société sur les arcs.

L'ordre
du jour de la réunion n'a pas été établi, nous réalisons un tour
de table pour déterminer les impressions de chacun.

Frédéric
Sansoz nous expose son compte rendu de la reconversion possible du
site de défense (vous trouverez en annexe son exposé).

Frédéric
Sansoz préconise une reconversion tournée vers les entreprises qui
suite aux conséquences du réchauffement climatique, et à
l'augmentation du prix du pétrole. Il souhaiterait que se crée sur
le site un Pôle environnement tourné vers les énergies
renouvelables en partenariat avec les centres de recherche de
Grenoble et les industries pilotes tournées vers le solaire de notre
département. Ce pôle environnement pourrait contenir un centre de
formation, de recherche et des entreprises.

Il
signale que le Grenelle de l'environnement précise que 400 000
logement sur le territoire devront, par an, être rénovés.

Hubert
Dutrievoz précise que pour qu'une entreprise s'installe, il y a 3
points qui doivent être pris en compte « l'emplacement,
l'emplacement et l'emplacement »

En
effet notre commune située en fond de vallée a une structure
routière pas adaptée. Notre réseau ferroviaire n'a pas encore
réalisé sa mutation, il semble difficile de penser que nos
transports si il nous prenait l'envie d'industrialiser le secteur se
fasses par la voie ferrée.

Nous
relevons que certains emplacements de la zone artisanale sont encore
disponibles

Que
peut trouver culturellement ou professionnellement une épouse dans
la commune ou dans la vallée. Serge Lefeuvre précise que lors de la
création de sa sociétés son épouse a eu de grandes difficultés
à s'adapter. Annick Veldman a quant à elle choisi de quitter la
ville et de s'installer à Bourg Saint Maurice.

Thomas
Di Lorenzo fait remarqué que le départ du 7eme BCA engendrera,
comme il l'avais préciser un an plus tôt lorsqu'il était président
du comité de soutien pour le maintien du 7eme BCA, des difficultés
pour garder l'ensemble des classes existantes, il précise avoir
aussi de sérieux doutes sur le maintien de notre sécurité
sanitaire, vu la baisse du nombre des naissances après le départ
des militaires et de leurs épouses.

Hubert
Dutrievoz précise également que le monde de l'entreprise va
évoluer, vu les problèmes rencontrés par les sociétés pour
trouver du personnel formé. Thomas Di Lorenzo s'associe à cette
remarque. Hubert Dutrievoz précise qu'il ne restera bientôt plus
que des gros groupes et de très petites entreprises artisanales
travaillant en sous traitance pour ces groupes.

Certaines
questions sont posées, le centre de remise en forme verra-t-il le
jour ? La source d'eau chaude permettra – t -elle de stopper le
phénomène de saisonnalité rencontré dans notre région. Thomas Di
Lorenzo rappelle le titre du Dauphiné pendant l'hiver 2008 « le
ski à sauvé Brides les Bains ». En effet les saisons de
remise en forme dans les centres d'eau thermale commencent juste
après la saison d'hiver. Nous connaissons les difficultés
financières de la sécurité sociale. Généralement dans une ville
thermale on retrouve un casino. Il ne faudra pas occulter le fait
qu'avec le développement des jeux sur internet, les sociétés
s'installent en dehors de notre pays, les lois étant bien plus
favorables, les groupes Partouche et Lucien Barrière connaissent
aujourd'hui des difficultés. Si ce centre de remise en forme voit le
jour pourra-t-on utiliser les logements occupés aujourd'hui par les
militaires.

Plusieurs
pistes ont également été évoquées, centre d'appel, installation
de serveurs par Google par exemple vu notre capacité à fournir du
froid et de l'électricité. Siège social d'une grande entreprise.

Nous
pensons qu'en tant que citoyen de la commune de Bourg Saint Maurice
impliqués dans le développement de notre commune nous devrions
avoir certains moyens financiers pour réaliser à notre niveau une
étude. Nous nous interrogeons également sur la légitimité de
notre démarche et en concluons que nous travaillons pour le bien de
notre commune.

Nous
décidons que notre travail doit passer par la rencontre d'acteurs de
notre région et décidons de préparer un courrier type, que nous
adresserons après relecture à diverses personnalités du monde de
l'industrie, du bâtiment et du commerce, notre travail ne devant pas
empiéter sur le travail de nos collègues travaillant sur le
tourisme. Nous souhaitons après avoir établi une 1ere liste
contacter :

La
Chambre des Métiers et de l'artisanat

L'Agence
Française pour les Investissements Internationaux et Clara Gaimard

La
CGPME

Le
Medef et son ancien Président pour la région Rhônes Alpes Robert
Paris

La
Capeb région Rhônes Alpes

La
Fédération Nationale du Bâtiment (FNB)

Les
services développement de Google, IBM et des fabricants de serveurs.

Nous
décidons lors de la prochaine réunion de notre groupe de travail le
3 juillet 2009, de recentrer le débat sur :


les organismes d'état tels que la Délégation Interministérielle à
l'Aménagement et à la Compétitivité des Territoires ( DIACT),


l'étude des contrat de redynamisation déjà signés dans la vallée
de l'Ubaye et Barcelonnette,

Arras,
Sourdun et Givet.

-Réponses
des personnes contactées et prises de rendez vous

La
réunion se termine vers 23h15 .

Thomas
Di Lorenzo

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

2 Réponses pour “groupe de travail industrie et service – 1ère réunion du groupe –”

  1. Elisabeth PEYRACHE dit :

    Bravo pour la synergie des compétences réunies !

  2. Bonsoir,
    je vous remercie pour votre appréciation
    bien cordialement
    Thomas Di Lorenzo

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.