La saison de sports d’hiver 2011-2012 jugée satisfaisante par certains secteurs

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest

Pour les remontées mécaniques, elle est même jugée excellente par de nombreuses stations de Savoie et de Haute Savoie qui représentent respectivement 39% et 21 % des journées skieurs de tous les massifs français chiffres 2010-2011.  Le bon enneigement du début du mois de décembre 2011 permettra cependant à la grande majorité des stations de moyenne et basse altitude de tirer leur épingle du jeu par des tarifs plus agressifs. De petites stations des Alpes du sud, du Jura ou des Vosges présenteront malgré tout des performances négatives.

Le fond de mutualisation de 5 millions € nivalliance, mis en place dès 2001, permettra de compenser en partie une importante baisse du chiffre d’affaire pour ces stations. En 2010-2011 nivallinace a ainsi indemnisé 63 dossiers pour un montant global de 2 650 000 €.  Le rapport du 25 janvier 2011 de la mission Jouzel sur le réchauffement climatique prendra de plus en plus d’importance dans les prochaines années.  La mutation des activités sportives est en marche.  Le développement se traduisant par l’amélioration des offres d’été.

Le prix des forfaits est stable malgré une augmentation de 1,5% du taux de TVA. Les sociétés de remontées mécaniques adaptent des offres à la demande avec le forfait 4 heures très en vogue.

Pour l’hébergement locatif,  le mot emprunté à l’anglais « early booking » (réservation d’avance) ne devrait pas avoir le temps d’entrer dans le dictionnaire français. L’offre d’hébergement étant maintenant supérieure à la demande, les locataires ont aujourd’hui le choix. Les séjours réservés en dernière minute et la multiplication des courts séjours modifient les habitudes. Les propriétaires n’hésitent plus en dehors des périodes de vacances scolaires à accepter une location de 3 ou 4 jours. Les séjours Low Cost côtoient les séjours très haut de gamme.

Pour l’hotellerie, avec  61 hotels 1*,  210 hotels 2*, 121 hotels  3 * et 43 hotels 4 et 5*, (chiffres 2010),  l’hotellerie savoyarde  réalise des taux d’occupation dans les stations de skis de  912300 nuitées en évolution de 7,1% en janvier et de 1 240500 nuitées  en février en évolution de 13%.

Les offres bien être se développent, et sont aujourd’hui presque toujours présentes en résidence de tourisme, en hôtellerie ou dans les stations de sports d’hiver et  sont généralement ouvertes à tous. Sur certains sites on adapte des soins aux plus jeunes.

Pour les commerces et les services la conjoncture économique est pénalisante  selon le cabinet Inextenso.

Pour les magasins de sports la progression est nette sur les accessoires et la bonneterie en raison des conditions exceptionnelles de cet hiver. Les marges bénéficiaires sur la vente de skis ainsi que sur les locations sont en recul. Comme pour l’hébergement, internet prend une place de plus en plus importante.

 

Pour les restaurants, toujours selon le cabinet inextenso, les marges baissent, conséquences d’une augmentation des prix des matières premières et de la crise. Le panier moyen se réduit par la baisse des commandes de vin,  d’entrées et de desserts, représentant généralement les plus forts taux de marges. Le coût de certains loyers et la recherche du meilleur ratio amputent aussi bon nombre de restaurants d’une clientèle qui ne retrouve pas dans son assiette le prix tarifé. Certains restaurateurs s’en sortent pourtant plutôt bien et progressent encore  avec une restauration de qualité au juste prix.

La clientèle française reste majoritairement associée aux Britanniques et aux Belges très présents pendant leurs vacances scolaires. Les Russes les Indiens et les Brésiliens continuent leurs percées sur le sol national.

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.