Emotion et applaudissements pour le Centre National de Ski de Haut Niveau

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest


 Il fallait bien une séance spéciale du conseil municipal de la commune de bourg saint maurice pour débattre d'un tel projet.

La_vallee_haute centre renouveau

En effet le point 5.1 concernant l'achat du village vacance savoyard "la vallée haute" autrement appelé  Centre Renouveau fut le seul point débattu hier soir.

Revenons sur le contexte : c'est à partir des années 2006-2007 que l'idée commence à germer dans la tête de l'homme qui deviendra par la suite Président de la communauté de commune de haute tarentaise. Les bases sont simples "faire venir sur un formidable terrain de jeux l'élite du sport et du ski alpin français" De cette idée naitra le centre national de ski de haut niveau.

Parallèlement le travail réalisé par le ministère de la défense nationale trouve son aboutissement avec la dissolution ou le déplacement de 24 régiments dont le 7éme BCA. Cette annonce fut faite le 24 juillet 2008 par François Fillon, Hervé Morin et Hubert Falco alors secrétaire d'état à l'aménagement du territoire.

Une année plus tard presque jour pour jour nous obtenions le centre national de ski de haut niveau sur nos terres. C'était le 25 juillet 2009.

Nous avons, à de nombreuses reprises, demandé la révision de l'étude pour  le déplacement du Centre National de Ski de Haut Niveau de Renouveau vers le quartier Bulle .

Il faut se rendre à l'évidence, le projet du CNSHN était antérieur au départ du 7ème BCA. Les échéances des dossiers de la Fédération Française de Ski et du 7ème BCA ne coïncident pas. Le 7éme BCA part en Août 2012, les locaux du CNSHN doivent accueillir nos athlètes dès 2013. Avions nous le temps de restructurer le quartier Bulle en 6 mois ? Bien évidement pas.

Ffs federation francaise de ski C'est sur ces bases que Jean Michel Magniette rapporteur du projet, proposa aux 28 autres élus de la commune de Bourg Saint Maurice le rachat de Renouveau pour un montant de 5,7 millions € hors frais de notaire d'un montant de 63 670 €.

Quelques sages questions furent posées sur les projets différés ou passant à la trappe, car les 6 millions € du contrat de redynamisation du site de défense ne sont pas les 6 millions € du rachat de Renouveau. Est il nécessaire de rappeler que la commune de Bourg Saint Maurice ne sera éligible au CRSD qu'en 2014. L'engagement de l'état sur cette somme de 6 millions d'euros s'effectuera à cette date.

Louis Garnier, rappela les positions de son groupe pas toujours en adéquation avec les élus de la majorité et fit quelques justes constatations.

Mais hier soir tout le monde en était convaincu, il fallait racheter le Centre Renouveau. C'est ce que proposa le Maire à l'ensemble de ses conseillers municipaux. Par 29 voix pour le projet, celui ci fut adopté.

Avec émotion et sous les applaudissements, une nouvelle pierre du Centre National de Ski de Haut Niveau fut posée le 17 mai 2010.

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

4 Réponses pour “Emotion et applaudissements pour le Centre National de Ski de Haut Niveau”

  1. pouvoir d'achat dit :

    A renouveau tout est a démolir, plus rien dans les normes.

  2. pouvoir d'achat dit :

    Communiqué de presse- Jeudi 6 mai 2010
    Grenelle II : du bon et du mauvais pour les Alpes
    Les députés examinent depuis hier les dispositions relatives à l’urbanisme du
    projet de loi Grenelle II. Ils ont notamment validé deux dispositions du texte de la
    Commission Développement Durable, qui auront des conséquences notables, en
    positif mais aussi en négatif, pour les Alpes du Nord entre autres.
    Directive territoriale d’Alpes du Nord : elle sera non opposable
    Le projet de loi Grenelle II transforme les directives territoriales d’aménagement (DTA)
    en directives territoriales d’aménagement et de développement durables (DTADD).
    Positif pour ces documents d’urbanisme? Pas si l’on considère que ces DTADD ne sont
    pas opposables aux autres documents d’urbanisme. FNE espérait que la DTA Alpes du
    Nord, la seule des 7 DTA engagées par l’Etat depuis 1995 à ne pas avoir été encore
    approuvée, garderait son opposabilité. Mais le gouvernement l’a dit clairement : cette
    DTA ne sera pas adoptée à temps pour être opposable, malgré le fait que la majorité
    des acteurs qui ont participé à son élaboration en était satisfaits. L’aménagement de la
    montagne pourra donc continuer comme avant en Savoie, Haute-Savoie, Isère et
    Drôme sans que les grandes orientations de ce texte ne s’y opposent.
    Pour Christopher Thornton, président de la FRAPNA, « C’est un outil essentiel de
    maîtrise de l’urbanisation et de valorisation durable du patrimoine alpin qui est
    amoindri. »
    La loi Littoral : application autour des grands lacs de montagne
    Depuis 2005, la loi Littoral ne s’applique plus que très partiellement dans les communes
    riveraines des lacs de montagne de plus de 1000 hectares, notamment autour du lac
    d’Annecy (74), au motif qu’elle suscitait des difficultés d’application simultanée dans ces
    communes avec la loi du Montagne. Ces prétendues difficultés d’application sont
    inexistantes car l’application simultanée des deux lois n’est pas du tout problématique
    (on ne retient alors que les dispositions les plus strictes de l’une ou l’autre loi). En Corse,
    dans les Pyrénées Orientales et à la Réunion, ces deux lois s’appliquent ensemble sans
    poser problème.
    L’application de la loi Littoral est même essentielle autour des lacs de montagne,
    pour préserver l’espace rural contre le mitage pour permettre le maintien et le
    développement d’une agriculture de montagne respectueuse de l’environnement
    sur l’ensemble du bassin-versant.

  3. pouvoir d'achat dit :

    Un chèque en blanc de 5,7 millions d’euros.

  4. Bonsoir,
    L’association Bourg Saint Maurice 2020 a, à de nombreuses reprises évalué les intérêts concernant le rachat ou non du centre renouveau. C’est un dossier difficile. En 2 ans la commune de Bourg Saint Maurice se retrouve à la tête d’un foncier potentiel d’au moins 21 hectares. Il est vrai qu’il faudra dans renouveau faire des travaux et des remises aux normes. Les élus et techniciens de la commune y travaillent. Je vous rappelle que la délibération 5.1 a été votée à l’unanimité des élus de la majorité et de l’opposition. Une séance de travail d’une durée de 2 heures a précédé le vote. Les citoyens ni étaient pas conviés. La question de la rénovation a été posée, faisons confiance à nos politiques.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.