Inauguré le 23 Février 1989 , le Funiculaire de Bourg Saint Maurice les Arcs a 25 Ans

  • Follow Me on Pinterest
  • SumoMe
  • Follow Me on Pinterest

L’histoire du funiculaire de la commune de Bourg Saint Maurice s’associe au développement de ses stations. Sa construction fut précédée par 2 télésièges à pinces et un téléphérique.

C’est en effet au début des années 60 que deux télésièges à pinces furent construits pour relier Courbaton, ancien village délaissé dès 1954 par les ouvriers du barrage de Tignes à Bourg Saint Maurice. Les télésièges permettaient aux skieurs de pratiquer le ski dans de vastes champs de neige tout en dormant en vallée.

Aux Arcs, un vaste programme de construction débute en 1968 avec à Arc 1600 l’hotel des 3 Arcs et l’hotel des célibataires, Arc 1800 suivra ce programme en 1974 avec l’hotel du Golf et les copropriétés Miravidi et Bellecote, Arc 2000 verra Le jour 5 années plus tard en 1979 avec les batiments A1 et A2 du club Mediterranée.

Les 2 télésièges à pinces ne pouvant plus subvenir aux besoins seront remplacés par un téléphérique en 1974 avec une gare d’arrivée à Arc 1600. En 1986, l’essor toujours très important de la promotion immobilière engagera encore une fois un nouveau programme de transport vers les stations dont le nom fera partie d’un concourt. L’autorisation définitive du 21 juillet 1987 accordée par le Préfet permit la mise en place d’un marché de travaux de 67,5 millions de Francs (10,29 M €). Le funiculaire de l’Arc en Ciel était né sur le papier et déclinera son nom à l’avenue située entre la gare sncf et sa gare de départ. Le funiculaire Arc en Ciel reliera en 1989 les Arcs aux grandes métropoles européenne et deviendra la finalité des trajets TGV, Thalys et Eurostar.

Dans des cabines de capacité de 276 personnes, l’Arc en Ciel parcourt en 7 minutes 808 metres de dénivelé et transporte 2150 personnes à l’heure pendant les saisons d’hiver et d’été.

Après 10 années de service, le directeur général de la SMA (1) Bernard Chancel concessionnaire se félicite « avec 6 millions de passagers, c’est 120000 autocars d’économisés ». Bernard Chancel voyait juste. En utilisant l’energie hydro-électrique de la centrale de Malgovert et du barrage de Tignes, le funiculaire Arc en Ciel reste un moyen de transport propre.

L’accent de cette liaison rapide entre les stations et le cœur de la haute tarentaise est aujourd’hui très présent, mais on regrettera peut être l’absence de mise en avant du volet écologique du funiculaire  malgré ladhésion volontaire de la commune de Bourg Saint Maurice, en Juillet 2008, à la Charte de développement durable de l’ANMSM (Association Nationale des Maires des Stations de Montagne).

Cette charte vise à intégrer les principes du développement durable dans les politiques publiques locales et à en garantir la mise en œuvre à une échelle communale. Elle se fonde sur 130 engagements dont celui de favoriser une offre de transport appropriée (horaires et fréquence) et des déplacements performants et respectueux de l’environnement avec la mise en oeuvre de mesures incitatives favorisant un accès à la station alternatif à la voiture (transport en commun, co-voiturage, transport de bagages, …)

On s’interrogera sur le choix de la position de la gare de départ du funiculaire aux Glières de Bourg Saint Maurice et sur la non utilisation des ascenseurs en plans inclinés installés à l’origine. On regretterra également l’abandon d’un projet de liaison intermodale  avec un accès de plein pied à la gare SNCF depuis le funiculaire Arc en Ciel . Mais aussi la restauration d’une passerelle où un nouvel ascenseur ne sera construit que du coté gare du funiculaire puisque les négociations avec la SNCF n’ont pu aboutir.

L’individualisation de la totalité des recettes générées estimées à 3,5 millions d’euros TTC/an (2) permettra peut être un jour de rapprocher les habitants, de Arc 1600 à Bourg Saint Maurice toute l’année, dans le respect du service public.

Une note du 5 avril 1995 évaluait le coût final de l’équipement à 133 MF HT soit 20,27 M€ (3).

Une note d’avril 2012 indique que Le funiculaire a été financé à 94 % par la commune de Bourg Saint Maurice pour un coût global de 21 147 047 € HT.

Inauguré le 23 février 1989, le funiculaire Arc en Ciel arbore aujourd’hui fièrement ces 25 années d’excellents services en saisons d’hiver et d’été. Funi-2012(c)ManuReyboz

  1. ADS ex SMA ex Star est signataire d’un contrat de concession* jusqu’en 2020. La  convention sur l’aménagement et l’exploitation des équipements hors du domaine concédé fut conclue le 21 novembre 1991 et complètée par un avenant en date du 18 mai 1995 ** qui prévoit une redevance d’usage à la charge de l’exploitant . Le périmètre géographique défini par la convention de 1982 signé par la Star correspond à la partie du territoire de la commune située au dessus de 1600 mètres d’altitude sur la rive gauche de l’Isère.*Une nouvelle convention de délégation de service public a été signé début 2014 allant jusqu’en 2030 **Cours régionale des comptes 2009 funiculaire point 3.1.4- La convention relative à l’exploitation du funiculaire

  2. Le total des passages au titre de l’exercice 2009-2010 s’élève à 603 491 passages , 315 164 montées et 288327 descentes En 2013 le tarif piéton du funiculaire également intégré aux tarifs des forfaits de remontées mécaniques était de 7,5 € en aller simple et de 12 € aller/retour pour un adulte

  3. l’emprunt contracté pour la construction du funiculaire est purgé.

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.