Journal la Savoie – Pierre Villeneuve – Edition du 11 Juin 2010

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest

Bourg
Saint Maurice 2020
 : Une chance pour la Ville.

L’association
– Bourg Saint Maurice 2020 – est avant tout le rassemblement de
femmes et hommes chefs d’entreprises, qui au travers de leur
expérience, leur vécu, leur vision, leur capacité à anticiper,
leur approche positive de la gestion de s’intérésser ainsi pour
la vie de la cité. Réfléchir loin du guidon, apporter des
solutions, faire l’inventaire – avantages – inconvénients –
être le lien avec les usagers, être porteur de projets pensés dans
la sagesse. Donner du temps au temps et ne laisser aucun espace à la
politique, voila bien une chance pour la Ville de disposer du regard
de ces visionnaires qui ont comme dénominateur commun : créer
un socle pour les entreprises et mettre en orbite des créations
d’emplois.

***

Alors
que les dossiers émergeaient, tels la restructuration du quartier
Bulle suite au départ du 7émeBCA courant 2012, les divers tracés
du contournement déviation AXE- tendant à fluidifier la
circulation, toujours en synergie avec les élus, les instances de
tous bords et le Comité de Pilotage, cette poignée de
« développeurs de la commune à horizon 2020 » ont cette
chance pour la Ville de réfléchir avec cet œil neutre qui les
rendent objectifs.

Une
force de propositions

Force
de proposition, les yeux rivés vers les créations d’emplois,
source de dynamisation économique de cette vallée qui bouge, ils
ont analysé les
sept
tracés proposés par le Conseil Général maitre d'oeuvre de
l'opération.

« C’est
bien le tracé bleu qui présente les caractéristiques les plus
adaptées à notre économie
. »
précisera Thomas Di Lorenzo. Et de cette liberté de dire sans
contrainte, avec sagesse, bon sens permet aux 24 adhérents une
réflexion sans pression
« 
nous restons une force de propositions !
 »
dira Eric Minoret, mais aussi Serge Lefeuvre. André Silvestre ne
disait il

pas
«  il serait souhaitable d'améliorer les accès pour fidéliser
les touristes dans notre vallée
 »

Henri
Chevronnet, très pragmatique «  Elaborer un rétro planning,
un calendrier positif mais laisser le choix à l’usager de pénétrer
dans la ville ! ». « 
Le
projet doit donner toute sa place à l’usager. IL faut éloigner
les nuisances, la pollution, les

dangers
et créer une véritable sécurité !
 »
ajouteront Christian Joannés et J.Gabriel Schneider.

Hubert
Dutrievoz quant à lui indiquait
« que
le tracé bleu a l’avantage d’être le moins onéreux, tout en
desservant le Centre National de Ski de Haut Niveau. En allant sur le
terrain on ressent parfaitement les émotions et les avis de la
population ! »  


Se
parler droit dans les yeux

Si
nous sommes écoutés, reçus, nous commençons à être entendus ! »
Dira M.Di Lorenzo. «  Ne mélangeons pas les genres. .La
déviation d’abord, la restructuration du 7 ensuite ! »

Eric
Minoret tenait à préciser « 
que
le tracé bleu, n’est pas le plus mauvais des tracés, c’est le
tracé de la logique à très long terme !Le trafic va
s’amplifier dans les 20 prochaines années avec 20% de véhicules
en plus ! »

Le
tracé bleu : le contournement quitte la RN90 à hauteur de la
cabane à sel au dessus d’Orbassy, contourne la ZA les Colombières
( avec desserte), entrée du Centre National d Ski de Haut Niveau,
Base Internationale de canoë kayak, Hauteville-Gondon, se dirige
vers le pont des Raves, longe l’Isère, propose par un rond point
une plaque tournante vers le Centre Ville, le funiculaire, sinon de
poursuivre sa route le long du plan d’eau de montrigon, retrouve la
patte d’oie de malgovert avec encore une fois le choix de pénétrer
dans la zone d’activités commerciales et de services, sinon de
continuer sa route vers les Arcs, Séez, Tignes, val d’Isère,
Sainte Foy. L’impact agricole est réduit, l’environnement est
sauvegardé, aucune nuisance n’est à subir par les citoyens.

Ainsi
les membres de cette association ont réfléchi, ont fait des
propositions sur ce sujet qui nous concerne tous. D’autres thèmes
sont évidemment évoqués dans le cadre des réunions de travail
qu’ils organisent régulièrement et sur lesquels nous reviendrons
afin de bien cibler ce « club des sages » qui n’a que
comme vecteur essentiel « 
participer
à la vie de la cité, garder sa neutralité, proposer des solutions
à vision 2020 ! et plus si affinités ! »

Pierre
Villeneuve

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.