L’AVENTURE ARCHITECTURALE DES STATIONS DE SPORTS D’HIVER – Jean Pierre Hardy

  • Follow Me on Pinterest
  • SumoMe
  • Follow Me on Pinterest

LENDEMAINS

Les derniers quartiers et les dernières
stations créés vont exploiter, dans le langage publicitaire le nom de
"villages" et imiter approximativement la volumétrie du bâti
traditionnel. Mais comment les doter d'une âme ? Les stations de ski,
dans lesquelles les enfants du pays ont trouvé à s'employer, ont parfois
tendance à cacher la montagne. II s'avère que les grands ensembles construits
à la hâte vieillissent vite. La finition des abords n'a pas toujours été
réalisée. D'importants travaux de rénovation sont à entreprendre. La clientèle
ne se satisfait plus des studios devenus de plus en plus exigüs. II faudrait
les modifier profondément, mais les systèmes de multipropriété sont devenus
très compliqués. Le montage juridique et financier , plus que les problèmes
techniques, freine l'opération. Des organismes se sont créés à cette fin
et des expériences sont en cours, notamment à La Plagne, aux Menuires,
à Tignes et à La Norma, avec le soutien des conseils général et régional.

Faudra-t-il, comme dans les
grands ensembles urbains, dynamiter certains bâtiments ? La para-hôtellerie
est elle la solution ? Doit-on s'orienter vers une architecture
évolutive permettant de suivre les modes ? Les urbanistes s'interrogent
sur la durée de vie d'une station. On ne sait pas arrêter la croissance
d'une ville, sauf catastrophe économique. Or la taille des stations est
étroitement liée à la capacité du domaine skiable et les sites constructibles
sont restreints.

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.