Présentation des Oril et VRT aux propriétaires de résidences secondaires en Avril 2007

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest

«On ajoutera la réduction d’impôt prévue pour tout contribuable qui réalise des travaux de reconstruction, d’agrandissement, de réparation ou d’amélioration (1) entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2010 (2), lesquels portent sur des logements achevés avant le 1er janvier 1989 (3) et qui font partie d’un village résidentiel de tourisme (VRT) classé (4) , inclus dans le périmètre d’une opération de réhabilitation de l’immobilier de loisirs (ORIL) (5).»

 

«Dans les quatre situations identifiées, pour bénéficier de semblables réductions d’impôts, le contribuable – propriétaire s’engage à mettre le logement sur le marché (6) , en le louant nu (7) pendant au moins neuf ans (8) à l’exploitant de la résidence de tourisme ou au gérant du VRT (9) ; la location doit prendre effet dans le mois qui suit la date d’achèvement de l’immeuble, ou de son acquisition, si elle est postérieure (10).»

 

Voilà comment en avril 2007 (n°177 du magazine pour la Montagne) on incitait les propriétaire de résidence secondaire à faire des travaux de réhabilitation. Pour prétendre à certaines réductions d'impôts (1), on a instauré des règles répulsives à la réhabilitation ( 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10 )

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.