Quand la Tarentaise n’existait pas

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest

La présence en vallée du peuple Ceutron (parfois appelé Centron) est attestée depuis le VIIIè siècle avant notre ère.

Si ces premiers occupants de la région exploitaient vaguement des gisements de cuivre et faisaient un peu de commerce avec les Salasses installés de l’autre côté du col du Petit Saint Bernard, ils vivaient surtout de l’élevage. Bien que les Ceutrons soient progressivement dominés par une autre tribu celte installée plus à l’Ouest, les Allobroges, ils n’ont pas disparu lorsque Rome vient troubler leur relative tranquillité.

L’Empire a en effet besoin de contrôler les routes transalpines qui peuvent le relier à la Gaulle nouvellement conquise. Deux ans de blocus du Val d’Aoste par les légions romaines ne parviennent pas à soumettre les Salasses qui gardent le contrôle du col du Petit-Saint-Bernard. En 25 avant J-C, Aulus Terentius Varro reçoit de l’empereur Auguste l’ordre de conquérir non seulement le territoire des rebelles mais aussi l’autre versant des Alpes. Il accomplit sa mission brillamment .

En l’honneur de Terentius Varro, la bourgade où est situé l’actuel Moûtiers est renommée Darentasia. Le nom du conquérant finira par recouvrir l’ensemble de la vallée qui va des sources de l‘Isère à l’Albertville d’aujourd’hui : la Tarentaise. Mais lui-même aura une carrière plus courte. Il reçoit le titre de consul pour sa victoire sur les Celtes des Alpes. Mais accusé de complot, il est exécuté peu après. Reste que pour Rome, la région conquise est stratégique. La vallée devient le siège d’une vaste province romaine qui engloberait actuellement non seulement les deux départements de la Savoie, le Val d’Aoste et le Piemont italiens mais aussi le Valais suisse. Sa capitale ? La ville d’Axima, désormais mieux connue sous le nom d’Aime-La Plagne. Malgré les apparences, la ville de Bourg-Saint-Maurice doit aussi son nom aux légions romaines. Maurice d’Agaune serait en effet un commandant de légion qui vers l’an 300, en raison de sa foi chrétienne, refusa d’ordonner le massacre de civils savoyards. Et qui fut lui-même supplicié pour cette désobéissance.

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.