QUEL AVENIR POUR LE TOURISME D’ETE EN MONTAGNE ?

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest

Quel
avenir Pour le Tourisme d'été en Montagne

Colloque – Mardi 9 juin 2009 Chambéry

Sur l'invitation
de Alpes Magazine – Montanéa et Chambéry Promotion

Accueil Mr André Gilbertas président de Montanéa

Animateurs de séance Messieurs Olivier Thévenet et Philippe Bohème
Rédacteur en Chef et Rédacteur et Chef Adjoint de Alpes Magazine.

A la question majeure , Pourquoi les français boudent-ils la montagne
l'été ? Quelques embryons de réponses ont été
apportés.

Vache tarine

Nous devons avant cela faire un état des lieux de l'existant

Moins de jeunes l'été

Le coût de l'hébergement est trop important

La montagne est la 4eme destination de vacances loin derriere la mer

50% des gens qui se disent attirés par la montagne l'été ne
viennent pas

Le panier moyen d'un vacancier l'été 35 €/ jour, en hiver le
panier moyen est de 65 € / jour

La population touristique d'été est vieillisante

Depuis 1990 les destinations low coast ont explosées

15 à 17 % des français partent à l'étranger l'été

Depuis 1993 l'offre locative est supérieure à la demande –

Les français sont moins demandeurs de pratiques sportives. Ils
souhaitent se reposer, partir à la découverte de lieux enchanteurs
et farniente.

Nous avons depuis quelques années une augmentation des échanges en
hébergement non marchand

Notre image est dégradée l'été par notre image de la montagne
l'hiver

La montagne n'a pas d'image forte l'été.

La traditionelle raclette et le vin chaud ne collent plus
véritablement à l'image des années 1970/80

Nous avions 20000 lits touristiques en 1969/70 et 60000 lits
aujourd'hui

Randonnee montagne 1

Quelle est la demande touristique des clients ?

Beaucoup de nature pas trop sauvage

Envie de ludique – activités accessibles à tous

Ne pas tout payer – le sable le soleil et la mer sont gratuits

Tradition et culture

Rendre la montagne plus douce – faire des ballades plus faciles

Permettre les retrouvailles familiales dans des espaces de vie mieux
adaptés.

Retrouver des amis – création de rencontres

Vache tarine 3

Que doit on développer

-L'image de la montagne l'été

-Vendre une nuit en refuge avec une location semaine

-L'hiver nous avons un tourisme de masse, nous devons développer un
tourisme romantique l'été

-Relancer les ballades à dos d'ânes

-Développer les cours séjours – 2, 3 4 jours et accepter cette
nouvelle organisation

-Prendre exemple
sur l'offre de l'UCPA l'été

  • la randonnée représente 1/5 ème
    des activités d'été

  • les cartes multi-sports sont
    celles qui se vendent le mieux l'été

-Si l'on veut des vacanciers à la montagne l'été nous devrons
proposer des services et ouvrir nos commerces – associer les
magasins clos aux volets clos ne semble pas être la solution.

J'ai l'agréable surprise de découvrir un film promotionnel des
années 70 « Les Nouveaux Montagnards » réalisé pour
l'office de tourisme de Bourg Saint Maurice – Les Arcs. Outre Freddy
Pachou servant une collation à de jeunes clients dans le tout neuf
bâtiment Pierra Menta, on retrouve Bernard Taillefer péchant la
truite à la mouche, le golf des arcs, l'école de cirque, les cours
de tennis des frères Laurent, les ballades. La station des arcs en
1970 était extrêmement novatrice.

Mes Conclusions

Pour la Station des Arcs (que je connais bien) je constate que :

le Golf est d'un financement difficile

L'école de cirque à perdu de sa superbe,

Notre club des sports bientôt intégré dans une nouvelle structure est au dessus de ses prévisions cet été.

Nous devons poursuivre notre effort avec le VTT

Les appartements aux Arcs ne sont plus toujours adaptés à la
demande touristique (sans chauvinisme et en espérant ne pas
m'attirer les foudres de la « concurrence », notre
situation est enviée par de nombreuses stations assez proches qui
lorsqu'elles proposent des activités d'été ont un rendement
inférieur aux Arcs)

Nous devrions
développer notre image au travers du label Famille Plus

Nous devrions commercialiser avec 8 à 9 mois d'avance nos saisons d'été et proposer des promotions pendant les hivers

Re-proposer
pourquoi pas une activité pèche.

Repositionner le
folklore avec la montagne – faire appel à des sonneurs de corps
des alpes comme cela est fait à ARC 2000.

Sonneur de corps des alpes

Et en
général pour l'ensemblede l'offre touristique

L'offre locative
est aujourd'hui plus importante que la demande l'hiver et l'été.

Il est vrai que de
nombreux propriétaires ne louent plus leurs appartements et le
gardent pour la famille (phénomène des volets clos), mais posons la
question aux agence immobilières font-elles le plein des
appartements dont elles ont la gestion ? On continue à construire
de l'immobilier neuf sans restructurer l'ancien, Penchons nous
rapidement sur la rénovation et la restructuration de l'habitat
existant, Nous devrons pour préserver les structures touristiques créatrices d'emploi et de richesses, profiter de l'élan donné par le grenelle de l'environnement en sensibilisant les ministères sur l'urgence de la rénovation de la résidence secondaire comme de la résidence principale.  Nous devrions, je crois à l'avenir modérer la construction de résidences touristiques qui apportent des revenus supplémentaires par la Dotation Globale de Fonctionnement en reportant l'urgence à demain .

Thomas Di Lorenzo

Co-Président de
CAEL

(comprendre et
agir ensemble localement)

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.