Réaction du président du conseil général de la savoie Mr Hervé Gaymard suite à l’annonce officielle du départ du 7eme BCA

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest

La réorganisation des armées amène la fermeture du 7ème Bataillon de
Chasseurs Alpins qui sera transféré à Varces en 2011. Un enjeu
d'importance, les militaires représentent un quart des habitants de
Bourg Saint Maurice et participent à la vie locale.

24 h après l’annonce du transfert du 7eme BCA de Bourg-Saint-Maurice à Varces, Mr Hervé Gaymard, Président du Conseil général de la Savoie, député de la Savoie, a réagi lors d'une interview donnée à notre partenaire Savoieactu.com.

Nous reportons ici cette interview :

Hervé Gaymard
Hervé Gaymard

Monsieur le Président, à l’annonce de ce transfert, quelle est votre première réaction ?
En associant à mes propos Vincent Rolland, Vice-Président du Conseil général, député suppléant, et Jacqueline Poletti,
Conseillère générale du canton, je déplore la décision qui vient d’être
annoncée, du transfert du 7eme Bataillon de Chasseurs Alpin de
Bourg-Saint-Maurice à Varces. Le 7eme BCA comptait parmi les éléments
d’identité savoyarde, son départ est donc un événement marquant pour la
Savoie.

Depuis cet hiver la défense du 7eme BCA s’était organisée , comment avez-vous ressenti les choses ?
En effet la mobilisation des élus Savoyards et de la population a été
forte, et je salue tout ceux qui se sont impliqué d’une manière ou
d’une autre sur ce sujet sensible. Malgré des interventions auprès du
Président de la République et du Gouvernement, dès la fin du mois de
février dernier, il n’a pas été possible de remettre en cause la
proposition de la hiérarchie militaire, qui estimait que la garnison de
Bourg-Saint-Maurice ne convenait plus à l’armée professionnelle, tant
du point de vue militaire, que des conditions de vie des personnels.
Aujourd’hui si la décision ne va pas dans notre sens, je pense tout de
même que notre mobilisation n’a pas été vaine, car des pistes d’avenir
ont déjà pu être discutées.

L’heure
est donc maintenant à l’après 7eme BCA, comment voyez-vous les choses,
ce départ contraint ouvre t-il de nouvelles perspectives pour
Bourg-Saint-Maurice et la vallée ?

Comme je le disais il
faut aller de l’avant. Aux côtés de la commune de Bourg-Saint-Maurice
et de la Communauté de communes de Haute Tarentaise, il faut construire
l’avenir avec de nouveaux projets, menés à bien, notamment, avec les
compensations attendues et promises par l’Etat. Le Préfet de la Savoie,
Rémi Thuau,
a annoncé hier une enveloppe de 6 millions d’euros qui permettra de
financer un « contrat de redynamisation de site de défense ».
De
son côté le Conseil général, a également mobilisé tous ses moyens,
depuis cet hiver, pour réfléchir à l’après 7eme BCA, et pour venir en
aide à la commune dans la définition de projets d’avenir. J’ai
d’ailleurs demandé à Hubert Falco (Secrétaire d’Etat en charge de l’Aménagement du Territoire)
de venir dès l’automne à Bourg-Saint-Maurice pour une réunion de
travail et de concertation avec la municipalité. Ce dernier m’a assuré
de sa présence et de sa collaboration, il nous reste maintenant à
imaginer tous ensemble l’avenir de la vallée sans le 7eme BCA.

savoieactu le blog du conseil general de la Savoie

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.