Rénovation de la résidence secondaire en secteur montagne – Les lits froids se réchaufferont-ils ?

  • Follow Me on Pinterest
  • SumoMe
  • Follow Me on Pinterest

La création d'un groupe de travail chargé de bâtir un plan d'action en faveur de la rénovation de l'offre d'hébergements touristiques, a été annoncée mercredi 19 janvier par le secrétaire d'Etat au Tourisme Frédéric Lefevbre. Le problème des lits froids et de la réhabilitation des appartements en zones touristiques, construits  entre les années 1960 et 1970, est remis à l'ordre du jour.

Lors d'un interview réalisé pour l'AFP ce même 19 janvier Bourg Saint Maurice 2020 proposait certaines solutions qui pour paraître radiacales pourraient vu l'urgence de la situation permettre de possibles avancées.

 

Quels sont les constats ?

  • on a occulté le marché de la demande en créant une offre locative très importante à coup de déductions fiscales . les contribuables n'achètaient pas des appartements mais des réductions d'impôts. Ces mesures allaient en défaveur de la rénovation de l'habitat existant.

  • les explications concernant les oril et les vrt ont été confidentielles pour les maitres d'oeuvre et très contraignantes pour les propriétaires.

  • le marché de la montagne est mature pourquoi accentuer cette sensation de lits froids en continuant à construire ?

LES OPTIONS POSSIBLES

 

    1. le propriétaire doit être maître chez lui. Il ne doit pas avoir une "tartine" d'obligations qui réduisent considérablement sa décision de rénovation et de remise sur le marché locatif

    2. La loi doit principalement prendre en considération l'avis du propriétaire.

    3. l'obligation d'une remise sur le marché locatif pour une durée de 9 ans de l'appartement pour bénéficier d'une réduction de TVA doit être réétudiée, selon la chambre des notaires, la moyenne pour la propriété d'un bien en montagne serait de 7,5 ans.

       

  • Mesures possibles pour la réhabilitation de l'habitat existant

  1. Modérer les construction neuves de résidences secondaires en secteur touristique 

  2. transferer les réductions fiscales du neuf vers l'ancien

  3. Mettre en place une mécanique de surveillance adaptée au niveau communal   et proposer un appartement à la vente , en priorité , au proprietaire de l'appartement mitoyen accompagné d' avantages fiscaux si agrandissement.

  4. Interdire la surévaluation d'un bien sous pretexte que c'est une occasion unique d'être possesseur du logement de son voisin.

  5. Accepter une rénovation à tous moments dans l 'année. Pour ce faire, il serait bon de permettre au propriétaire de venir en villégiature dans un appartement qui n'est pas le sien pendant les travaux. Ce point important permettrait de mettre en place des équipes formées et dédiées aux travaux de rénovation

  6. Proposer certains avantages fiscaux aux nouveaux propriétaires qui rénovent immédiatent après aquisition.

  7. Mettre en place les Schémas de Cohérence Territoriale SCOT


  • la rénovation de l'habitat existant en secteur touristique est selon certains rapports une opération d'intéret national .

  • La savoie tire son épingle du jeu avec des stations dont l'altitude moyenne est de 1600 m. Ces stations sont  principalement situées en tarentaise.

  • Depuis 2009 l'APTV travaille sur l'etude sur les lits froids en tarentaise vanoise

DONNEES DE CADRAGE

  • Le parc de logements

    1. Le nombre de logements en Tarentaise a été multiplié par 4 en 30 ans (19 554 logements en 1968, 83 657 en 1999). C’est dans le canton de Bourg-Saint-Maurice que cette évolution est la plus forte (x5). (Agence Economique de la Savoie)

    2. Cette croissance est essentiellement le fait des résiden­ces secondaires qui ont vu leur parc passer de 6 000 logements en 1968 à plus de 60 000 en 1999 (données RGP INSEE).

    3. Le Nombre de logements sur la commune de Bourg Saint Maurice en 2006 est de 10 930, la part de résidences secondaires (y compris les logements occasionnels) est de 70,4%.

  • Capacité d’hébergement touristique

    1. Avec 144 145 lits marchands, la Tarentaise assure près de 52 % de l’hébergement touristique marchand du département en 2007.

    2. Les résidences de tourisme et l'hôtellerie représentent 54 % de la capacité en hébergement marchand.

    3. Selon le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) mandaté par les ministres en charge du Tourisme et de l'Aménagement du territoire, les opérations de rénovation n'ont à ce jour concerné qu'une faible part de l'hébergement touristique alors que 2 à 3% des lits sortent du marché chaque année.

 

                                                    Thomas DI LORENZO

                                                    Président de Bourg Saint Maurice 2020

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.