Tartifle et Reblochon des origines à votre assiette

  • Follow Me on Pinterest
  • Sumo
  • Follow Me on Pinterest

Cultivée en des temps ancestraux aux confins du Chili et de l’Araucanie, pour se propager ensuite vers la Bolivie et le Pérou, la taratoufli fut introduite en Europe par un compagnon d’armes du conquistadores Francisco Pizzaro.

Pierre Cieça de Léon relate en ces termes pour la 1ere fois au chapitre XL de sa « Chronique Espagnole » : « Aux environs de Quito, les indigènes possèdent, outre le Maïs, deux autres plantes qui constituent leur principale nourriture, ils appellent la première Papas : elle a des racines assez semblables à des Truffes, mais qui sont dépourvues de toute enveloppe plus ou moins dure ; lorsqu’elles sont cuites, elles ont la pulpe aussi tendre que de la purée de Châtaignes. On les fait sécher au soleil, et, sous le nom de Chumo on en fait une conserve alimentaire.  »

 Espagne, Etats Pontificaux et Belgique, bien avant Parmentier, voilà le chemin qu’emprunte cette « Papas ». Le premier document authentique se rapportant à cette introduction est une aquarelle de Carolus Clusius (né à Arras en 1526, mort à Leyde en 1609) conservée au Musée d’Anvers Plantin-Moretus (Mourentorf) depuis 1588. On lit au bas de la planche,sur laquelle on reconnaît aisément la Pomme de terre : « Taratoufli a Philippo de Siv/y acceptum Viennae 26 januarii 1588 Papas Peruanum Pétri Ciecae »

 Le  « taratoufli » tubercule péruvien deviendra en langue d’oc « tartiflo » puis tartifle.

Au 13ème siècle pour réduire les droits d’ociège dûs au clergé et à la noblesse, les paysans de la vallée de Thônes pratiquaient une traite incomplète. Une seconde traite des troupeaux de vaches tarines, montbéliardes ou abondance était réalisée au départ du contrôleur. « La rebloche » C’est avec cette rebloche qu’était fabriqué le crèmeux reblochon. En patois savoyard reblocher signifie pincer les pis des vaches une seconde fois.

 En 1958, quelques années avant son cousin le beaufort, le reblochon obtient le label AOC. Dans une zone de fabrication s’étendant dans une grande partie de l’est du département de la Haute Savoie et du Val d’Arly savoyard, ce fromage à pâte pressée non cuite verra sa production plus que tripler entre 1980 et 2010. Passant de 5000 tonnes à plus de 17000 tonnes en 2007, les coopératives laitières produiront un reblochon dopé par la célèbre recette de la tartiflette inventée en 1980 par le Syndicat Interprofessionnel du reblochon.

Le saviez vous ? le Reblochon fabriqué avec une plaque de caséine comestible de couleur verte est un reblochon fermier .

Tartifle et reblochon c’est l’union réussie et mondialement connue d’une recette simple pour passer un excellent moment au restaurant ou entre amis après le ski ou après une balade en raquettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback à partir de votre propre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.